Le petit monde d'Alice

dimanche 26 février 2017

Publié par Alice - 2 commentaires

devient poète... 

La déité des eaux vives


Il y a bien des lunes, quelque part en ce monde
À l’abri des regards, de la rumeur qui gronde
Vivait près de la cascade d’une forêt profonde 
Une jolie princesse aux belles boucles blondes

Qui tissait de beaux rêves fortunés lors de ses nages
En chantant des paroles qui montaient jusqu’aux anges
Jusqu'à ce qu’un ours la tire de ses songes
Et sur le rempart du rocher rond, la voici qui s’allonge

Pour apercevoir son protecteur
Au-devant du péril imminent tout en sueur
Courir avec son intrépide loyauté de cœur 
Sauver sa noble déité, l'étoile du bonheur 

(James)

2 commentaires :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.