Le petit monde d'Alice

mercredi 6 décembre 2017

2 commentaires :

  1. –(¯`v´¯)–_-(¯`v´¯)–
    -(¯`(♥)´¯)_-(¯`(♥)´¯)-
    –(_.^._)—_-(_.^._) —
    -..—-|/——–__|/——-
    –.—(l/)———(l/)——
    ♥((██)ALICE(██)) ♥

    “ La joie. Loin de nous enfoncer dans le monde à la façon

    du plaisir et du bonheur, elle nous en détacherait plutôt.

    Elle est religieuse et rebelle.

    Elle est métaphysique, elle éclate comme un tonnerre.

    Elle détruit tout sur son chemin.

    Elle se consume elle-même, elle s’oublie, elle se nie.

    Il y a quelque chose dans la joie qui ressemble à l’adoration.

    Elle nous élève au dessus de nous.

    Elle nous transporte ailleurs.

    Elle nous ouvre les portes d’un univers inconnu

    et plus beau que le nôtre, elle jaillit de notre monde

    et elle nous en montre un autre où règne la beauté. ”

    Jean d’Ormesson

    https://www.youtube.com/watch?v=MGOALcIoznA

    (¯`•.•´¯) (¯`•.•´¯)
    *`•.¸(¯`•.•´¯)¸.•´ ♥
    ☆ º ♥ `•.¸.•´ ♥ º ☆.¸¸.•´¯`J♥mes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente définition ormessonienne de la Joie ! A bloguer absolument, merci !
      Charles Pépin a raison de différencier le bonheur et la joie, ce sont des notions autres...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.