Le petit monde d'Alice

mercredi 14 juin 2017

Publié par Alice - 2 commentaires

,

Le rêveur ! 
Ce double de notre être,
ce clair-obscur de l'être pensant.

Félix Girard, Le Rêveur

Le rêveur n'est pas un "double" détaché de notre être, mais plutôt sa doublure - doublure de chair pétrie de poussières d'étoiles, de sang où fredonne en sourdine le chant des millénaires, doublures de forces en sommeil et de désirs mouvants. Pour avancer droit devant elle, la pensée a besoin de bifurquer sans cesse, de s'aventurer dans des chemins traversiers, de faire halte dans des clairières plus ou moins ombragées. Là, elle renouvelle son énergie, se déleste du mélange d'orgueil et de paresse qui toujours la menace, et elle retrouve élan, sagesse enjouée, saveur. La rêverie : grain de folie douce et de beauté de la pensée buissonnière.

2 commentaires :

  1. Rêver (un temps, de temps en temps) nous rend plus fort et plus créatif et surtout plus détendu face aux aléas de la vie, dixit moi-m'aime :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! Cela m'est indispensable aussi ! :-))

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.