Le petit monde d'Alice

vendredi 9 juin 2017

Publié par Alice - 2 commentaires

,

Il est des nostalgies difficiles à éteindre. En divers îlots subsistent un parfum d'étrangeté, un sentiment d'altérité, des images qui ne s'inscrivent ni dans les zones du convenu ni dans celles de l'attendu. Ne reste plus que ce trouble des choses disparaissantes. Ce jour-là, j'ai bien cru tenir quelque chose et que ma vie s'en trouverait changée. Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs, puis se retire et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre et qui paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr. (Nicolas Bouvier, L'Usage du monde)

Paul Bond, The Arrival

2 commentaires :

  1. Cela résonne en moi et je te remercie de ce témoignage du grand Bouvier... qui me rassure : Je ne suis pas la seule !!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très profond, ce qu'il écrit là... ça me "parle" aussi.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.