Le petit monde d'Alice

samedi 11 mars 2017

4 commentaires :

  1. Réponses
    1. Figure-toi que c'est ce que j'ai pensé aussi (persuadée que les trois pouvaient nous apporter quelque chose) ! Mais... j'ai eu la flemme d'ajouter une ligne !!! lol Lazy Alice... surtout le week-end... ;-)

      Supprimer
  2. _████____████
    ██████_██████
    █████████████
    _███████████
    ___████████
    ______████
    _______█__________████____████
    _______●_________██████_██████
    ________●________█████████████
    __________●_______███████████
    _████____████____████████
    ██████_██████_____█████
    █████████████_______██
    _███████████_________█
    ___████████__●_______●
    ______█████____●______●
    ________██_______●_____●
    __________█________●____●
    _____________●_______●___●
    _________________●______●__●
    ____________________●____●__♥ALICE♥

    Pourrait-on définir la fraternité comme “la construction progressive de chacun” ? A la fin de « Éloge de la différence”, vous écrivez : « Quel plus beau cadeau peut nous faire l’“autre” que de renforcer notre unicité, notre originalité, en étant différent de nous ?”

    Lorsque “frère ”a pour sens “membre de la famille humaine”, appeler l’autre “frère ”n’est qu’une tautologie. Ce terme, en fait, est utilisé pour préciser une attitude face à l’autre, attitude fondée sur le constat d’un lien.

    Ce lien, bien sûr, est biologique, créé par la possession d’un patrimoine génétique en partie commun. Il est aussi, et surtout, culturel, créé par la possible intervention de chacun dans la réalisation de la personne de l’autre. Lorsque je dis “Tu es mon frère”, je fais le constat de la présence de l’autre dans le tissu des liens qui me permettent de devenir moi.

    On associe souvent les deux termes suivants : “fraternité universelle”. Diriez-vous que c’est le rêve suprême ? Que mettriez-vous alors sous cette expression : la paix, l’harmonie, ou la mise en commun ?

    Tout humain que j’exclus des liens que je tisse est une source dont je me prive. Le rêve est donc de n’exclure personne, la “fraternité universelle” correspond à un réseau d’échanges étendu à tous mes semblables. La mise en commun, la paix, l’harmonie, sont des structures de réseau favorables à la mise en place d’un tel réseau. Elle découlent d’une attitude indispensable : le respect.

    Albert Jacquard - Petite philosophie à l’usage des non-philosophes -

    http://www.dailymotion.com/video/x3yhug_albert-jacquard_news

    -((————-(_/)
    ( =’:’)———-(o.O)
    (..(“)(“)—<[:]|||||||[:]>
    —007—–(“)(“)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tout humain que j’exclus des liens que je tisse est une source dont je me prive."

      "Penser que je suis acteur de ma propre existence et que je participe à la construction des autres... c'est merveilleux..."

      Chaque phrase d'Albert Jacquard nous fait progresser dans la compréhension de l'Autre et une meilleure connaissance de soi-même ! Quel grand Monsieur ! :-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.