Le petit monde d'Alice

jeudi 9 mars 2017

Publié par Alice - 2 commentaires

,

... des personnes qui nous l'ont attribué !


Le prénom est la première marque qui est imprimée sur tout être humain. C’est un mot et en tant que tel, il amène avec lui toute une série de significations et une longue série d’associations. De plus, en général, le prénom porte en lui une intention implicite de la part de celui qui le donne, en partie consciente, en partie inconsciente.
Le prénom vient quasiment toujours des autres, il n’est pas choisi par la personne. Et il y a aussi toujours une histoire derrière : pourquoi celui-ci et pas un autre ? C’est comme ça que ton grand-père s’appelait, ce prénom était à la mode. Votre mère aimait ce prénom tendre ou votre père pensait que c’était un prénom de personnes célèbres.
Votre prénom peut aussi être un hommage à une personne décédée, ou à une personne que vos parents admirent. Même, ils peuvent avoir choisi un prénom pour faire une compétition avec leurs ami(e)s, ou pour avoir un impact sur leur entourage, ou encore pour faire un hommage à un Saint ou un Dieu. Les raisons sont multiples, au moins pour celui qui nomme.
Ces associations, ces significations et ces intentions font aussi partie de votre destin. Elles sèment ou enlèvent des attentes que les autres ont envers vous. Elles vous donnent un ordre subtil sur le type de personnes que l’on attend que vous soyez. Choisir tel ou tel prénom pour quelqu’un équivaut à lui donner un lieu à l’intérieur d’une manière d’interpréter le monde.

Les fonctions du monde
Le prénom d’une personne a trois fonctions basiques : il l’identifie, il la situe dans une culture déterminée et il lui suggère un projet de vie. Il l’identifie car c’est ce qui va généralement la différencier des autres dans un contexte partagé. Il l’inscrit dans une culture d’abord via l’origine, la compréhension de ce prénom et les personnes de l’entourage, et ensuite via le nom de famille : il dit à quelle famille elle appartient.
Le prénom suggère aussi un projet de vie, les attentes, les fantasmes et les motivations que les parents ou les adultes ont eus envers l’enfant. Donner un prénom revient à faire un pari sur le destin de la personne. Ce qu’ils ressentent et pensent au moment où vous êtes né(e) se reflète sur la manière dont ils vous nomment.
De même, même si celles et ceux qui vous nomment ne le savent pas, la plupart des prénoms ont leur propre étymologie et donc leur propre signification. Cette signification pourrait se situer dans ce que l’on appelle l’inconscient collectif. C’est quelque chose que la société gère, mais de manière implicite. Ainsi, elle aussi a un rôle sur la signification de la vie de celui/celle qui a reçu tel ou tel prénom.

Les déterminations du nom
Plus un prénom est commun, moins celui qui le porte sera soumis à moins de conditions. Au contraire, un prénom rare, étranger ou même ridicule aura une influence beaucoup plus forte sur la personne. C’est la même chose lorsqu’on porte le prénom d’une personne morte, ou lorsqu’on porte le nom d’une autre personne de la famille : le père, la mère ou quelqu’un de proche.
Dans le cas des prénoms exotiques, ils montrent en général de forts fantasmes de la part des parents. Ils veulent se démarquer avec leurs enfants. Ils savent que les autres auront des difficultés ou seront surpris lorsqu’ils prononceront le prénom de leurs enfants, mais c’est justement ce qu’ils recherchent : attirer l’attention des autres, imposer le sceau de la différence.
Il y a des prénoms si bizarres ou si rares qu’ils finissent par être ridicules. Il est fréquent que cela vienne de l’ignorance ou de l’aliénation des parents. On sait par exemple qu’en Équateur, plusieurs enfants s’appellent Eveready. En Colombie, une personne s’appelle Usnavy car son père, un militaire qui a fait la guerre de Corée, avait vu ce mot imprimé sur un bateau américain.
Dans tous les cas, le prénom incite la personne à se comporter de telle ou telle manière. Parfois, il provient de non-conformités subtiles ou de rejets ouverts.
Une partie de notre destin se joue dans ce prénom que l’on nous a donné sans notre permission et avec lequel nous allons passer toute notre vie. Nous finissons souvent par l’aimer, d’ailleurs. Peut-être parce que nous nous l’approprions de plus en plus, nous le faisons nôtre.


2 commentaires :

  1. Merci infiniment pour ces éclaircissements :-)

    Perso, j'ai été prénomée par ma grand-mère paternelle, paix à son âme, car maman attendait un garçon (rappelons-nous humblement qu'en 1979-80, l'échographie ne se faisait pas encore lol) et papa n'était pas, encore, au fait de ces petites choses là lui le jeune père idéaliste, militant politique, rêveur, poète et fou de cinéma, en pleine découverte de la vie et de lui-m'aime !!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire par là que ta Maman avait choisi un prénom pour un garçon et pas pour une fille ?! Rrrhhhooo la la !!!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche :

Inscrivez-vous à la newsletter :

Fourni par Blogger.